KF MultiServices


huile, cire, vitrificateur... quel produit choisir pour son parquet ?


Principes:




Si on l'on désire garder un parquet (ou plancher) en bon état plusieurs décennies, il faut obligatoirement le protéger contre la pénétration, dans ses fibres, de corps étrangers.
Le principal ennemi du parquet est l'eau, qui, par intrusions répétées, entraînerait irrémédiablement sa putréfaction.
Les autres éléments sont proportionnellement négligeables et ne nuisent pas en tant que tel, au parquet.
On peut citer:
- l'air, qui provoquerait, en cas d'absence de traitement, un grisonnement de la surface du bois;
- les poussières et saletés ramenées de l'extérieur, qui sont bien plus gênants pour la couche de finition que pour le bois lui-même;
- les insectes et autres parasites (champignons par-ex.), dont seul un traitement particulier peut venir à bout, indépendamment du traitement effectué en surface.



Si l'on veut préserver les avantages du produit de finition utilisé lors de la pose, il faut absolument entretenir le parquet avec le produit approprié.
Il n'existe aucun produit inaltérable, et le plus solide des vitrificateurs multi-composants doit être lui-même protégé si on ne veut pas assister sa complète désintégration après quelques années.


Types de finitions

Les produits de finition sont classiquement scindés en trois familles: les cires, les huiles et les vitrificateurs.

Cette catégorisation est toujours d'actualité, même si ces trois familles se sont fortement enrichies: on dispose ainsi aujourd'hui de cires vitrifiantes, de vitrificateurs d'imprégnation,...
Bien connaître ces produits est important car ils influencent directement les aspects esthétiques et fonctionnels de votre parquet.

Définissons rapidement les 3 familles:

1.

La cire:

Elle imprégne la surface du bois (quelques dixièmes de millimètres). Les polymères restés en surface, lustrés mécaniquement, donneront au parquet une patine.

Fini les produits à base de cire d'abeille ou de Carnauba; aujourd'hui elles sont synthètiques ! Elles restente cependant LE produit à utiliser si l'on veut maintenir l’aspect naturel et soyeux du bois. La preuve en est que tous les fabricants de vitrificateur ou d'huile recherchent encore et toujours cet "aspect ciré". D'un point de vue fonctionnel, la cire est sans doute relativement contraignante, car les entretiens doivent être effectués à fréquences assez élevées ... ce qui ne garantit pourtant pas obligatoirement une haute faculté protectrice.

Notre conseil: La cire existe en version liquide et en version solide (± molle). Sachant que deux fines couches sont préférables à une grosse, et que la cire liquide n'est bien souvent que de la cire solide allongée de 50% de solvants, la solution pour traiter un parquet de cette manière consiste à chauffer la cire solide au bain-marie, et à l'appliquer en plusieurs fines couches...
2.

L'huile:

L'huile est destinée à imprégner la partie superficielle des éléments de bois (± 0.2 mm). La surface en tant que telle n'est pas particulièrement couverte et le résultat est un aspect passablement terne. Historiquement, l'huile est à considérer comme une ancienne méthode qui permettait de protéger des sols industriels en bois (halls de stockage, ...).
Aujourd'hui on distingue les huiles naturelles (sortes de cires liquides hydrofuges) et les huiles synthétiques (on parle parfois à leur propos de vitrificateur d'imprégnation).
3.

Le vitrificateur:

Le vitrificateur est destiné à couvrir les éléments de bois (on parle d'un produit couvrant ou "filmogène"). Le bois est ainsi d'autant plus protégé qu'il n'est pas touché par les éléments extérieurs.
4.

Et Le bouche-pore?

Un petit mot sur ce produit, souvent sujet à un tas de définitions fantaisistes.
Le bouche-pore est, comme son nom l'indique, destiné à remplir les pores du bois.
Pourquoi? Pour faciliter une mise en cire ou une vitrification.
Quand le bois est déjà imprégné (= quand les pores sont bouchés), le traitement de finition est plus rapide: moins de couches et moins de temps passé.

On peut en déduire que pour bouche-porer un parquet, les solutions sont multiples: de l'huile ou un vitrificateur bon marché peuvent ainsi précéder une mise en cire (ainsi, deux fines couches suffisent, au lieu de six ou sept...). Mais il existe des produits "dédiés", généralement à base nitro-cellulosique, qui sont peu coûteux et sèchent très vite.
5.

Et ces fameux nouveaux produits?

Le meilleur produit de finition d'un parquet est en théorie celui qui unit les qualités fonctionnelles d'un vitrificateur (dureté, facilité d'entretien) et d'une cire (esthétique, odeur,...). Ce produit n'existe pas!
Mais, visiblement, les recherches continuent.
Les produits qui tendent vers cette définition sont récents: on les appelle les produits micro-poreux.
Leurs qualités sont les suivantes:
- micro-poreux, donc protègent de l'intrusion de corps étrangers tout en laissant le bois "respirer",
- hydrofuges (permet un nettoyage au chiffon humide)
- couvrant mais non filmogène: il reste une pellicule en surface mais pas la "grosse" couche comme les vitrificateurs.
- aspect satiné, grâce cette nature non filmogène.

Un exemple?

L'huile-cire dure (traduction de Hartwachsöl, c'est un produit allemand) de la firme Ostermann und Scheiwe, plus connu sous l'appellation "Osmo" (publicité gratuite!)
Il s’applique au gros pinceau, en deux fines couches, dans le sens du bois. Légèrement satiné, la parquet se patinera à l'usage. L'entretien se fait via aspirateur et chiffon humide. Tous les 3 ou 4 mois, il est recommandé d'appliquer une cire d'entretien, de la même marque pour garder les qualités hydrofuges.



Les entretiens appropriés

Les produits d'entretien sont strictement liés au produit de finition utilisé lors de la réalisation (la "pose") du parquet.
On retiendra comme règle fondamentale qu'un produit plus "mou" (une cire,...) peut être appliqué sur un produit plus "dur" (un vitrificateur, un vernis), mais jamais l'inverse.

On retiendra néanmoins, comme produits d'entretiens:

1. Pour un parquet ciré:

La cire est le seul produit recommandé. Vitrifier un parquet ciré oblige l'enlèvement préalable de toute trace de cire.

2. Pour un parquet huilé:

En respect de la règle énoncée ci-haut, 2 produits sont recommandés pour l'entretien d'un parquet huilé:

a. L'huile: idéalement du même type que celle utilisée lors de la finition de base.
b. La cire, plus souple que l'huile, est parfaitement utilisable.

3. Pour un parquet vitrifié:

Trois produits sont théoriquement utilisables, deux le sont pratiquement:

a. Le vitricateur peut être appliqué, dans sa version "entretien": il porte alors le nom de "polish pour parquet vitrifié". Le principe est simple: recouvrir le film de vernis d'un autre film (de polish), afin que le film originel ne se dégrade pas!
b. La cire peut être utilisée; on la trouve parfois dans le commerce sous ces termes: "cire d'entretien pour parquets vitrifiés". Attention choisir un produit qui maintient les qualités hydrofuges du vitrificateur!
c. Et l'huile? Non, elle ne constitue pas une solution appropriée. L'huile est un produit dit "d'imprégnation". Or, dans le cas d'un parquet vitrifié, l'huile ne peut plus pénétrer les fibres du bois.
  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

 

KF MultiServices 2007 -:- Connexion